ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
Les meilleurs moments dans le roman d'Arlette Cousture 
 
 
Rubriques

Liens

 Home

Les meilleurs moments de l'épilogue

m'écrire : admirateuremilieblanche@gratimail.zzn.com 
 
Ce qu'on a le plus aimé dans l'épilogue... 
à la page 21 
« Emilie avala lentement avant de répondre. Elle épouvait un sentiment de culpabilité. Il y avait longtemps qu'elle se promettait une discussion avec son père, mais elle savait le moment mal choisi. Elle aurait préféré être seule avec lui, certaine que ce qu'elle avait à lui dire n'aurait pas dû être entendu des plus jeunes. Encore une fois, son impulsivité l'avait foutue dans un beau pétrin. Par orgueil, elle décida d'aller jusqu'au bout de ce qu'elle avait amorcé. Aussi est-ce avec une assurance à peine teintée de crainte qu'elle enchaîna : 
-Je veux dire que je trouve que nous autres, les filles, on est obligées d'en faire pas mal plus que nos frères. 
Elle s'interrompit, s'attendant à une réplique immédiate. Caleb, au contraire, lui fit comprendre en haussant les sourcils qu'elle devait continuer. 
-Le matin, on se lève en même temps que vous autres. On aide au train, on ramasse les oeufs, on nettoie le poulailler. Après ça, on se dépèche pour faire le déjeuner, le service, passer le balai pis faire les lits. Pendant ce temps-là, mes frères, eux autres, mangent lentement, pis se levant en prenant leur temps. Quand leur déjeuner est fini, nous autres il faut qu'on aide moman à ramasser. Après, on court pour se laver si on veut pas empester la vache à l'école. Presque tout le temps, les gars ont marché la moitié du chemin quand nous autres on sort en courant pour pas être en retard. Des fois, on court dehors avec encore une tranche de pain dans les mains. » 
 
À la page 26 
Une scène très touchante quand Caleb pense à sa fille.. 
« Le souvenir de la naissance d'Émilie lui revint à l'esprit. Quand il avait soulevé sa première-née, il n'avait pas osé avouer sa déception de ne pas avoir eu un fils. Il avait semblé tellement normal que, sur une ferme, on ait d'abord des fils. Des fils pour assurer la succession. Pour prendre la relève. Il se sourit, conscient qu'en bon fermier il avait des idées contradictoires. Quand une femme avait des enfantd, on voulait qu'elle ait des mâles. Le plus de mâles possible. Par contre, quand il s'agissait d'une vache, tout ce qu'on voulait, c'était des femelles. Il eut un pincement au coeur. Émilie n'avait-elle pas essayé de lui démontrer que lui, Caleb, ne traitait pas tous ses enfants de la même façon? Il avait été convaincu qu'ellee exagérait jusqu'à ce qu'il se mette à table. Le souper, froid, lui avait semblé infect. En voyant ses filles manger sans s'en formaliser, il avait compris qu'Émilie n'avait peut-être pas exagérer. Ces pensées l'agaçaient. Caleb n'aimait pas remettre en question des choses établies depuis toujours. Il aimait recore moins se remttre en question. Comment se faisait-il qu'aucune de ses soeurs à lui ne se fût jamais plainte? Émilie lisait trop. Elle était devenue trop savante. Elle prenait trop d'idées dans les livres. Malgré ses treize ans, elle était la plus grande de tous les élèves de son école....(...) » 
 
à la page 32 
« J'avais toujours pensé que la table serait pas assez grande pour tout le monde. Aujourd'hui, votre mère pis moi, on a essayé pis on s'est rendu compte que c'était faisable. On a assez de place. J'vas quand même faire une autre table, un peu plus grande... On a pensé aussi que les filles, Émilie, Année pis Éda, pourraient faire le service chacune de leur tour. Nous autres, les hommes, on va faire comme dans les chantiers. On va aller porter nos assiettes pis nos ustensiles sales à côté du plat de vaisselle. De même, votre mère va moins marcher. On sait que ses jambes font mal... À c't'heure, si vous vous voulez vous lever, on va dire le bénédicité. 
Tout le monde se leva. Émilie la première. Elle fut aussi la première rassise et la première à piquer sa fourchette quand les assiettes furent servies. 
-C'est donc bon, les patates chaudes! Hein, moman? » 
 
 

 

(c) Julie Bourgault Bourgault - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 30.10.2005
- Déjà 2635 visites sur ce site!