ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
Les meilleurs moments dans le roman d'Arlette Cousture 
 
 
Rubriques

Liens

 Home

Les meilleurs moments du premier chapitre

Pour m'écrire : admirateuremilieblanche@gratimail.zzn.com 
 
Ce qu'on a le plus aimé du premier chapitre... 
à la page 39 
« Il se leva, la dépassant d'une tête, se mit les poings à la taille, se bomba le torse puis la dévisagea, lui retournant un regard identique à celui qu'elle lui servait. Émilie ne se contint plus. Elle contourna le pupitre, saisit l'oreille gauche de Joachim de sa main droite, la ceinture du pantalon de sa main gauche, lui donna un coup de genou dans l'arrière-train pour le mettre en marche et le dirigea vers le fond de la classe. Les enfants se figèrent. Ils n'avaient jamais vu Émilie Bordeleau perdre patience. Les filles étaient impressionnées, les garçons encore plus. Joachim ne comprit pas ce qui lui arrivait. Avant même de se rendre compte que la maîtresse le menait comme on mène un cochon à l'abattoir, il se retrouva à genoux à côté de la chaudière, la tête plongée dans l'eau souillée de poudre de craie et d'urine. Émilie la lui retira aussitôt, la main agrippée à sa chevelure, attrapa la guenille de l'autre main et la lui lança au visage. 
-Tiens, prends ça pour t'essuyer. Comme ça, toi aussi tu vas sentir la punaise. » 
 
à la page 40 Le fameux secret d'Émilie et de Charlotte.... 
« -Sais-tu, Charlotte, commença Émilie quand elles furent redescendues, ça me rappelle que quand j'avais dix ans, j'ai rêvé que je me levais pour aller faire pipi. Dans mon rêve, je m'étais levée pour aller au p'tit coin. Pourrais-tu deviner ce que j'étais en train de faire quand je me suis réveillée? 
-Non, dit Charlotte d'un ton mal assuré. 
-Tu me promets que tu le diras jamais à personne? 
Charlotte fit oui de la tête. 
-J'étais en train de faire pipi dans le tiroir de mon chiffonier. 
Émilie éclata de rire. Charlotte hésita puis l'imita. Émilie continua de lui parler tout en lavant ses vêtements. Elle lui raconta que jamais de sa vie elle n'avait été aussi gênée. Qu'elle avait eu la conviction que personne n'oublierait cet événement. Qu'elle n'avait pas six ans mais bien dix ans, elle, quand celui lui était arrivé. Charlotte avait cessé ses sanglots. Elle écoutait. Soudain, sans prévenir, elle faussa compagnie à Émilie et se rendit à l'arrière de la classe. Émilie la suivit. Elle vit la petite Charlotte se pencher et ramasser ce qui lui sembla être son manteau. L'enfant se remit à pleurer. » 
 
m'écrire : admirateuremilieblanche@gratimail.zzn.com 

 

(c) Julie Bourgault Bourgault - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 30.10.2005
- Déjà 2549 visites sur ce site!